Armes secretes

Publié le par RISHIFLUX

  Ce document est un bon exemple de de ce que pourrait être le social engineering, la mise en place concrète d'un contrôle social, biologique et économique sous couvert de démocratie néolibérale.

Ce texte qui s'intitule "Armes silencieuses pour des guerres sans bruit" est certainement un faux ou un test informatif à grande échelle construit pour mesurernotre degrè de liberté.

(texte suivant repris du Net sauf ce qui est souligné)
 
1ere partie

N.D.T. :
“ Les Illuminati sont un ordre secret connu depuis le 18ème siècle dont un  manifeste est apparu au grand jour au début du 19ème siècle sous le nom de “  protocole des sages de ZIONS ”(faux fabriqué par les services secrets russes de l'époque). En 24 paragraphes, ce manifeste décrit comment subjuguer et dominer le monde à l’aide d’un système économique (pour la création d’un nouvel ordre mondial).
Etant donné la difficulté qu’il y avait à  maintenir le secret au niveau international, il fut décidé de mettre en place un groupe extérieur afin de  coordonner et contrôler les efforts internationaux et de protéger les secrets  et les gouvernants de la curiosité habituelle de la presse. Ce groupe, dénommé les Bilderbergergs, (du nom de l’hôtel où s’est tenue leur réunion de constitution en 1952) a évolué sous l’infiltration des Illuminati en un gouvernement mondial secret contrôlant économiquement toute la planète (les Nations Unies n’étant qu’une aimable plaisanterie internationale).
Un groupe privé d’étude dont l’objectif est de travailler à construire une coopération politique et économique entre l’Europe de l’Ouest, l’ Amérique du nord et le Japon dans le cadre d’un nouvel ordre mondial a été constitué en 1972 par D. Rockfeller et Zbigniew Brzezinski à l’aide de contacts avec les Bilderbergers. Il est constitué d’une élite de 300 décideurs importants dans le monde économique, politique et intellectuel, sur les 3 continents. Ce groupe se nomme la commission trilatérale. Vous allez trouver dans la suite de ce document une des stratégies économiques de ce groupe ”.

Note de William Cooper (ancien sous-officier des services secrets de la marine US): j’ai lu des documents top secret qui expliquaient que “  Armes silencieuses pour des guerres sans bruit ” est une doctrine adoptée par le comité politique du groupe Bilderberg durant son premier meeting connu en 1954.Une copie trouvée en 1969 était en possession des services de renseignement de la Marine U.S.


Le document qui suit, daté de mai 1979 , a été trouvé le 7 juillet 1986 dans une photocopieuse de  marque IBM qui avait été achetée à une salle des ventes.



TOP SECRET

Armes silencieuses pour des guerres sans bruit

Un manuel de programmation introductif
Opérations et Recherches
Manuel technique
TM-SW7905.1

Bienvenue. Ce document marque le 25ème anniversaire de la 3ème guerre mondiale appelée “ la guerre sans bruit ”. Elle est conduite grâce à l’utilisation d’armes de guerre biologique subjectives référencées au paragraphe armes silencieuses. Cet ouvrage contient une introduction descriptive de cette guerre, de ses stratégies et des armes utilisées.

Mai 1979        #74-1120


SECURITE

Il est, d’une manière évidente, impossible de discuter de l’ingénierie sociale ou de l’automatisation d’une société, i.e. l’ingénierie des systèmes d’automatisation sociale (armes silencieuses), à une échelle nationale ou mondiale, sans impliquer des objectifs plus étendus comme le contrôle de la société et la destruction de la vie humaine (i.e. l’esclavage et le génocide).
Ce manuel est en lui-même une déclaration d’intention de ce type. Un tel texte doit être caché de la curiosité du public. Autrement, il doit être reconnu comme une déclaration formelle de guerre domestique. De plus, lorsqu’une personne ou un groupe de personnes dans une haute position de pouvoir n’ayant pas la totale compréhension et approbation du public, utilise cette connaissance et cette méthodologie pour la conquête économique, on peut alors dire qu’un état de guerre domestique existe entre cette personne ou ce groupe et le public.
La solution des problèmes d’aujourd’hui requiert une approche qui doit être impitoyablement franche et dépourvue de toute préoccupation à valeur religieuse, morale et culturelle.
    On vous a confié ce projet à cause de votre compétence à observer la société humaine avec une froide objectivité ainsi que de votre faculté à analyser et à discuter de vos observations et de vos conclusions avec d’autres possédant les mêmes capacités intellectuelles. Tout ceci en conservant le maximum de discrétion et d’humilité. De telles vertus s’exercent dans votre propre intérêt. Ne déviez pas de votre chemin.

INTRODUCTION HISTORIQUE

    Les armes silencieuses sont une évolution d’une méthodologie stratégique et tactique développée sous la direction militaire (Eisenhower) en Angleterre pendant la deuxième guerre mondiale. Cette méthode était dénommée Opérations et Recherches (O.R.). Opérations et Recherches avait comme dessein initial l’étude des problèmes stratégiques et tactiques de défense aérienne et terrestre avec comme objectif l’utilisation limitée de ressources militaires contre les ennemis étrangers (ce que nous appelons la logistique).
    Ceux qui étaient dans des positions de pouvoir ont très vite compris que les mêmes méthodes pouvaient être très utiles pour contrôler totalement une société. Toutefois, il était nécessaire d’employer de meilleurs outils.
    L’ingénierie sociale (l’analyse et l’automatisation d’une société) nécessite la corrélation d’une très grande quantité d’informations économiques changeant constamment (données). C’est pourquoi un système informatisé du traitement des données à haut débit était nécessaire  pour calculer à l’avance l’évolution de la société et prévoir son arrivée à la capitulation.
    Les ordinateurs à relais étaient trop lents mais les ordinateurs électroniques inventés par Presper Eckert et W.Mauchly permettaient d’atteindre le but fixé.
    La découverte suivante fut le développement de la méthode de programmation linéaire du simplexe en 1947 par le mathématicien George B. Dantzig.
    Puis, en, 1948, le transistor inventé par J.Bardeen, W.H.Brattain et W.Shockley a permis une grande expansion de l’activité des ordinateurs grâce à la réduction des surfaces et à la diminution des puissances électriques consommées.
    Avec ces 3 inventions à leur disposition, ceux qui étaient en position de pouvoir ont très nettement compris la possibilité qu’ils avaient de contrôler la totalité du monde en appuyant uniquement sur un bouton.
    Immédiatement, la fondation Rockfeller “ monte au créneau ” en établissant un contrat de 4 ans avec l’université de Harward et en créant le Harward Economic Research Project (H.E.R.P.) destiné à l’étude des structures de l’économie américaine. Une année plus tard, en 1949, l’U.S. Air Force rejoint le projet.
En 1952, une fois la période initiale du projet terminée, se tient un congrès de haut niveau des élites Illuminati afin de déterminer la phase sociale suivante de la méthode. Le H.E.R.P. a porté ses fruits en confirmant, à travers la publication de ses résultats en 1953, l’hypothèse de faisabilité d’une ingénierie économique et sociale (Studies in the structure of the american economy, 1953, Wassily Leontief, International Science Press Inc., New York).
    Conçue dans la dernière moitié de la décennie des années 40, la nouvelle machine de “ guerre sans bruit ” était exposée pour ainsi dire, sous la forme d’un matériel brillant et rutilant sur les étalages dès 1954.
    Avec la création du maser en 1954, vint la promesse d’une source illimitée d’énergie atomique par fusion obtenue à partir de l’hydrogène lourd dans la mer, et par conséquent la possibilité d’atteindre à un pouvoir social illimité s’envisageant dans les 10 années à  venir au maximum.
    La combinaison de tout cela fut irrésistible. La “ guerre sans bruit ” fut tranquillement déclarée par l’élite internationale (le groupe des Bilderbergers) lors d’un congrès tenu en 1954.
    Bien que le fonctionnement du système des armes silencieuses fut exposé 13 ans plus tard, son évolution n’a jamais subi de réarrangement important.
    Ce document marque le 25ème anniversaire du début de la “ guerre sans bruit ”. Déjà, cette guerre domestique a connu de nombreuses victoires sur de nombreux fronts à travers le monde.

INTRODUCTION POLITIQUE

    En 1954, il était bien connu par ceux qui détenaient des positions d’autorité que ce n’était plus qu’une question de temps, probablement quelques décennies, avant que le public en général ne soit capable de s’emparer et de bouleverser les fondements du pouvoir ; car les éléments mêmes de la nouvelle technologie des armes silencieuses seraient utilisables pour un intérêt public alors que cette technologie devait assurer l’avenir d’un intérêt privé.
    Le problème de premier plan, celui de la domination, tourne autour du sujet des sciences de l’énergie.

ENERGIE

    L’énergie est reconnue comme la clé de toutes les activités sur la Terre. Les sciences naturelles sont l’étude des sources et du contrôle des énergies naturelles. Les sciences sociales exprimées théoriquement comme sciences économiques sont l’étude des sources et du contrôle des énergies sociales. Les deux sont des systèmes calculables à l’aide des mathématiques. Par conséquent, les mathématiques sont les sciences de premier plan de l’énergie. Et les comptables peuvent devenir roi si le public peut être tenu dans l’ignorance de la science de la comptabilité.
    Toute science est simplement un moyen orienté vers une fin. Le moyen c’est la connaissance, la fin, c’est le contrôle . Au-delà de tout cela, il reste un seul problème : qui doit être le bénéficiaire ?
    En 1954, c’était le problème de premier plan. Bien que les problèmes de valeur morale fussent soulevés, étant donnée la loi de sélection naturelle, il était convenu qu’une nation ou qu’un ensemble de gens qui n’utiliseraient pas leur intelligence, ne seraient pas meilleurs que des animaux qui n’auraient pas d’intelligence du tout. De telles personnes sont comme des bêtes de somme ou des steaks par choix et par consentement.
    En conséquence, dans l’intérêt  du futur ordre mondial, de la paix et de la tranquillité, il a été décidé de mener secrètement une “ guerre sans bruit ” contre le public américain avec pour objectif final le transfert de l’énergie naturelle et sociale (la richesse) des irresponsables et des indisciplinés (un grand nombre) dans les mains de ceux qui étaient responsables et autodisciplinés (plutôt peu).
    Dans le but d’implanter cet objectif, il était nécessaire de créer, de sécuriser, et d’appliquer de nouvelles armes qui se sont avérées être une classe d’armes si subtiles et si sophistiquées dans leur principe opératoire et dans l’apparence publique qu’elles ont pu être appelés “ armes silencieuses ”.
    En conclusion, l’objectif de la  recherche économique telle qu’elle est conduite par les magnats du capital (les banques) et les industries des biens et des services, est l’établissement d’une économie qui soit entièrement prévisible et manipulable.
    Dans le but d’atteindre à une économie totalement prévisible, les éléments des classes les moins élevées de la société doivent être sous contrôle total, c’est-à-dire doivent être bien brossés comme des animaux, entraînés, et on doit les mettre sous le joug d’un travail social sur le long terme dès le tout jeune âge, avant qu’ils aient l’opportunité de se poser des questions sur la justesse de la situation. De façon à obtenir un tel résultat, les unités familiales des classes inférieures doivent être désintégrées par un processus de préoccupation de plus en plus accaparent des parents et par la mise en place de centres et de garderies gérés par le gouvernement, pour ces enfants orphelins par le travail.
    La qualité de l’éducation à donner à la classe inférieure doit être du genre le plus pauvre de telle sorte que le fossé d’ignorance séparant la classe inférieure de la classe supérieure soit et reste incompréhensible pour la classe inférieure. Avec un tel handicap initial, même les individus brillants des classes inférieures ont peu d’espoir de se sortir eux-mêmes de la situation de vie qu’on leur a imposée. Cette forme d’esclavage est essentielle pour maintenir une certaine mesure d’ordre sociale de paix et de tranquillité pour la classe supérieure dirigeante.

INTRODUCTION DESCRIPTIVE DE L’ARME SILENCIEUSE

    Tout ce que l’on peut attendre d’une arme ordinaire est attendu d’une arme silencieuse par ses créateurs mais uniquement dans sa manière de fonctionnement. Au lieu de tirer des balles, une arme silencieuse tire des situations, propulsées par des traitements de données au lieu d’une explosion produite par une réaction chimique. Tout ceci ayant pour origine des bits de données au lieu de grains de poudre, provenant d’un ordinateur utilisé par un programmeur au lieu d’un fusil utilisé par un tireur. Le programmeur est sous les ordres d’un magnat de la banque tandis que le tireur est sous les ordres d’un général d’armée.
    Une arme silencieuse ne provoque pas de bruit d’explosion évident, ne provoque aucune blessure physique ou mentale évidente et n’interfère pas dans la vie sociale quotidienne de quiconque de manière évidente.
    Cependant, ce genre d’arme provoque indubitablement “ un bruit ”, cause indubitablement des dommages physiques et mentaux et interfère indubitablement dans la vie sociale quotidienne, c’est-à-dire, indubitablement pour un observateur entraîné qui sait exactement quoi observer.
    Le public en général ne peut pas comprendre le fonctionnement de cette arme et ne peut donc pas croire qu’il est en train d’être attaqué et soumis par une arme.
    Le public peut ressentir instinctivement que quelque chose ne va pas, mais à cause de la technicité inhérente de l’arme silencieuse, il ne peut pas exprimer son sentiment de manière rationnelle. Par conséquent, il ne sait pas comment appeler à l’aide et ne sait pas comment s’associer avec les autres pour se défendre contre cette arme.
    Lorsqu’une arme silencieuse est appliquée graduellement, le public s’adapte et s’ajuste  à sa présence et apprend à tolérer l’empiétement de cette arme sur son mode de vie, jusqu'à ce que la pression (psychologique à travers l’économie) devienne trop forte, et alors il craque.
    En conséquence, l’arme silencieuse est un type d’arme biologique. Elle attaque la vitalité, les choix, et la mobilité des individus dans une société, en connaissant, en comprenant, en manipulant, et en attaquant leurs sources d’énergie sociale et naturelle, leurs forces et leurs faiblesses physiques, mentales et émotionnelles.

INTRODUCTION THEORIQUE

“ Donnez-moi le contrôle de la monnaie d’une nation et je ne me soucierai pas de qui fait ses lois ”
Mayer Amschel Rothschild
(1743-1812)

    La technologie des armes silencieuses d’aujourd’hui est une extension d’une idée simple découverte, succinctement exprimée et efficacement appliquée par Mr Mayer Amschel Rothschild précédemment cité. Mr Rothschild a découvert le composant passif manquant de la théorie économique, connu en tant qu’inductance économique. Lui, bien sûr, ne pensait pas à sa découverte en ces termes du 20ème siècle, et, les analyses mathématiques ont dû attendre la Seconde Révolution Industrielle, l’essor des théories de la mécanique et de l’électronique et enfin l’invention de l’ordinateur électronique avant de pouvoir être efficacement appliquées au contrôle de l’économie mondiale.

CONCEPTS SUR L’ENERGIE EN GENERAL

    Dans l’étude des systèmes énergétiques, il apparaît toujours 3 concepts élémentaires. Ce sont : l’énergie potentielle, l’énergie cinétique et la dissipation de l’énergie. 3 contreparties essentiellement purement physique et idéalisées appelées “ constituant passif ” viennent en correspondance avec ces concepts.

1) Dans la science de la mécanique physique, le phénomène de l’énergie potentielle est associé à une propriété physique appelée élasticité ou rigidité et peut être représenté par un ressort étiré.
Dans la science de l’électronique, l’énergie potentielle est accumulée dans un condensateur au lieu d’un ressort. Cette propriété est appelée capacitance au lieu d’élasticité ou de rigidité.
2) Dans la science de la mécanique physique, le phénomène de l’énergie cinétique est associé à une propriété physique appelée inertie ou masse et peut être représenté par une masse ou un volant en mouvement.
Dans la science de l’électronique, l’énergie cinétique est accumulée dans une self (dans un champ magnétique) au lieu d’une masse. Cette propriété est appelée inductance au lieu d’inertie.
3) Dans la science de la mécanique physique, le phénomène de la dissipation d’énergie est associé à une propriété physique appelée friction ou résistance, et peut être représenté par un “ dash pot ” [N.D.T. : système dissipant l’énergie par frottement]  ou tout autre mécanisme permettant de convertir l’énergie du système en chaleur.
Dans la science de l’électronique, la dissipation de l’énergie est réalisée par un élément appelé soit une résistance, soit un conducteur; le terme “ résistance ” étant celui généralement utilisé pour exprimer le concept de friction, et le terme “ conducteur ” étant généralement utilisé pour décrire un objet plus idéal (par exemple, un fil électrique) employé pour transporter efficacement de l’énergie électronique d’un endroit vers un autre. Les propriétés d’une résistance ou d’un conducteur sont respectivement mesurées par la résistance et la conductance.

En économie, ces 3 concepts énergétiques sont associés à :

1) La capacitance économique - le capital (l’argent, le stock/l’inventaire, l’investissement dans le bâtiment et les biens de consommation durables, etc.)
2) La conductance économique - les biens (les coefficients d’écoulement de la production)
3) L’inductance économique - les services (l’influence de la population de l’industrie en sortie)

Toute la théorie mathématique développée pour l’étude d’un système énergétique (par exemple, la mécanique, l’électronique, etc.) peut être immédiatement appliquée dans l’étude de n’importe quel système énergétique (par exemple, l’économie).

LA DECOUVERTE ENERGETIQUE DE Mr ROTHSCHILD

    Ce que Mr Rothschild avait découvert, était le principe fondamental des méthodes de pouvoir, d’influence, et de contrôle des gens, comme cela s’est appliqué à l’économie. Ce principe est : “ quand vous vous appropriez l’apparence du pouvoir, les gens ne tarderont pas à vous donner le pouvoir  ”.
    Mr Rothschild avait découvert que l’argent ou que les comptes de dépôt pour prêt avaient l’apparence requise de pouvoir qui pourrait être utilisée pour persuader les gens (l’inductance, où les gens correspondent à un champ magnétique) à livrer leurs véritables richesses en échange de la promesse d’une plus grande richesse (au lieu d’un dédommagement véritable). Ils fourniraient des nantissements en échange d’un prêt de billets à ordre. Mr Rothschild a compris qu’il pouvait faire fonctionner la planche à billets plus que de valeur réellement possédée en retour tant qu’il possédait le stock d’or d’une personne en réserve comme moyen d’appâter ses clients.
    Mr Rothschlild prêterait ses billets à ordre à des particuliers et au gouvernement, ceci créerait alors une confiance exagérée et ainsi, il rendrait l’argent peu abondant, renforçant son contrôle du système et collectant des nantissements grâce à l’obligation de signer des contrats. Le cycle devrait se répéter et cette pression pourrait être utilisée pour initier une guerre. Alors, Mr Rothschild contrôlerait la disponibilité de l’argent pour déterminer qui gagnerait la guerre et donc, c’est le gouvernement qui lui aura donné le contrôle de son système économique qui obtiendra son appui.
    L’aide accordée à l’ennemi du débiteur garantirait la création de grandes quantités de dettes à ce dernier. Le profit obtenu par cette méthode économique a fait de Mr Rothschild le plus à même à accroître sa richesse. Il a compris que l’avidité du public permettrait de faire fonctionner la planche à billets par ordre gouvernemental au-delà des limites (inflation) d’équivalence en métal précieux ou de la production de biens et de services (produit national brut ou P.N.B.).

LE CAPITAL APPARENT EN TANT QU’ “ INDUCTANCE  PAPIER ”

    Dans cette structure, le crédit, présenté comme un pur élément appelé “ argent ” a l’apparence du capital, mais est, en fait, du capital négatif. Par suite, bien qu’il ait l’apparence d’être un service, il est, en fait, redevabilité ou dettes. C’est donc une inductance économique et non un capacitance économique ; et si il n’est pas équilibré d’une autre manière, il sera équilibré par une diminution de la population (guerre, génocide). La totalité des biens et des services représente un capital réel appelé le produit national brut, et l’argent peut paraître dans une quantité équivalente à ce capital tout en représentant toujours la capacitance économique ; mais si l’argent paraît en des quantités plus grandes, il est soustractif et représente l’introduction d’inductance économique : il représente alors autant de notes de créances.
    La guerre est donc l’équilibre du système obtenu en tuant les vrais créditeurs (le public à qui nous avons appris à échanger ses véritables valeurs contre de l’argent surévalué) et en ayant recours à tout ce qui reste des ressources de la nature et à la régénération de ces ressources.
    Mr Rothschild avait découvert que l’argent lui donnait le pouvoir de réarranger la structure économique à son propre avantage, de déplacer l’inductance économique vers ces positions économiques qui permettraient les plus grandes oscillations et instabilités économiques.
    L’ultime clé permettant le contrôle économique avait dû attendre jusqu'à ce qu’il y ait suffisamment de données et d’équipements de calcul à grande vitesse pour garder à l’œil de très près les oscillations économiques créées par l’affrontement des prix et des crédits d’énergie papier excessifs - l’inductance par le papier / par l’inflation.

UNE PERCEE

    Le domaine de l’aviation a permis la plus grande évolution en ingénierie économique par le moyen de la théorie mathématique des jeux de test. Dans ce processus, un projectile est tiré à partir d’un fuselage d’engin aérien vers le sol et l’impulsion de recul est contrôlée par des transducteurs de vibration connectés à l’engin aérien et câblés à des enregistreurs graphiques.
    En étudiant les échos ou réflexions de l’impulsion de recul dans le fuselage, il est possible de découvrir des vibrations critiques dans sa structure ; dont soit les vibrations du moteur, soit les vibrations aériennes des ailes, ou une combinaison des deux, pourraient se renforcer et résulter en une autodestruction par résonance d’un engin aérien en vol, comme un avion par exemple. Du point de vue de l’ingénierie, cela signifie que la force et la faiblesse de la structure de l’engin aérien en termes d’énergie vibratoire peut être découverte et manipulée.

APPLICATIONS EN ECONOMIE

    Pour utiliser cette méthode des jeux de test en ingénierie économique, les prix des produits sont secoués et la réaction du consommateur public est contrôlée. Les échos résultant du choc économique sont interprétés théoriquement par des ordinateurs et la structure psycho-économique de l’économie est alors mise à jour. C’est par ce processus que l’écart salarial partiel et les matrices de différence sont calculés. Cela définit le ménage familial et rend possible son évaluation en tant qu’industrie économique (la structure dissipatrice du consommateur).
    Alors, la réponse du ménage aux chocs futurs peut être prédite et manipulée, et la société devient un animal bien domestiqué avec ses rênes sous le contrôle d’un système de régulation informatique sophistiqué : un système de comptabilisation de l’énergie sociale.
    Finalement, chaque élément individuel de la structure passe sous le contrôle de l’ordinateur à travers la connaissance des préférences personnelles; une telle connaissance étant garantie par l’association informatisée des préférences de consommation (code universel sur les produits). Tout ceci identifie le consommateur (identifier via la liaison à travers une carte de crédit et plus tard, un “ tatouage ” corporel numérique invisible sous une lumière normale...).

LE MODELE ECONOMIQUE

    Le H.E.R.P. (1948 - ) était une extension de l’ O.R. de la 2ème guerre mondiale. Son objectif était de mettre en place une science du contrôle d’une économie : tout d’abord, l’économie américaine et ensuite, l’économie mondiale. On avait pressenti qu’avec des fondements mathématiques suffisants et des données, il serait presque aussi facile de prédire et de contrôler la tendance d’une économie, que de prédire et de contrôler la trajectoire d’un projectile. Ainsi que cela a été prouvé par la suite, de plus, l’économie a été transformée en un missile guidé vers une cible.
    Le but immédiat du H.E.R.P. était de mettre en lumière la structure de l’économie, de découvrir quelles forces modifiaient cette structure, comment le comportement de cette structure pouvait être prédit, et enfin comment il pouvait être manipulé. Ce qui était nécessaire, c’était donc une connaissance parfaitement organisée, sous forme d’une structure mathématique d’interrelation sur l’investissement, la production, la distribution, et la consommation.
    Pour résumer tout ceci, on a découvert que l’économie obéissait aux mêmes lois que l’électricité et que toutes les théories mathématiques et pratiques, et que tout le savoir-faire informatique développé dans le champ de l’électronique, pouvaient être appliqués immédiatement à l’étude de l’économie. La découverte ne fut pas déclarée au grand jour, et ses implications plus subtiles furent et sont toujours un secret gardé jalousement. Par exemple, le public ne sait pas que dans un modèle économique, la vie humaine est mesurée en dollars, et que l’étincelle électrique engendrée lors de l’ouverture d’un interrupteur branché sur un inducteur actif est mathématiquement équivalente, dans le modèle économique, au lancement d’une guerre.
    Le plus grand obstacle auquel aient eu à faire face les économistes théoriciens était la description précise des ménages comme étant une industrie. C’est un défi parce que les achats des consommateurs sont des affaires de choix tour à tour influencées par les revenus, les prix, et les autres facteurs économiques.
    Cet obstacle fut franchi d’une manière indirecte sous la forme d’approximations statistiques par l’application de jeux de tests permettant de déterminer les caractéristiques courantes d’une industrie des ménages, appelées coefficients techniques courants.
    Enfin, parce que les problèmes d’économie théorique peuvent être traduits très facilement en problème d’électronique théorique, les solutions économiques peuvent être obtenues par résolution dans le domaine électronique puis par traduction inverse ; il s’en suit donc que seul un livre de traduction entre les 2 domaines et des définitions conceptuelles sont nécessaires pour faire de l’économie. Le reste peut être obtenu à partir des travaux classiques en mathématiques et en électronique. Ceci rend inutile la publication de livres sur l’économie avancée et simplifie grandement la sécurité du projet.

DIAGRAMMES INDUSTRIELS

    Une industrie idéale est définie comme une machine qui reçoit des valeurs provenant d’autres industries sous différentes formes et qui les convertit en un produit spécifique pour la vente et la distribution aux autres industries. Cette machine dispose de plusieurs entrées mais d’une seule sortie. Ce que le public pense habituellement être une industrie est en réalité un complexe industriel dans lequel plusieurs industries réunies dans le même lieu, fabriquent un ou plusieurs produits...

TROIS CLASSES D’INDUSTRIES

Une industrie se place dans une des 3 catégories ou classes suivant son type de production :
 
    Classe 1 : Le capital (les ressources)
    Classe 2 : Les biens (les produits de base, ou consommables - dissipatif)
    Classe 3 : Les services (action de la population)

        1) Les industries de classe 1 existent sur 3 niveaux
a) La nature : sources d’énergies et matières premières
b) Le gouvernement : impression de la monnaie en quantité égale au produit national brut (P.N.B.) et surproduction de monnaie en excès par rapport au P.N.B. (inflation)
    c) les banques : prêt d’argent pour obtenir des intérêts et surproduction (inflation, contrefaçon) de valeurs économiques à travers les comptes de dépôt pour prêt

2) Les industries de classe 2 existent comme fabriquant de produits tangibles ou de consommation (énergie dissipée). Cette sorte d’activité est habituellement reconnue et cataloguée par le public comme une “ industrie ”.

    3) Les industries de classe 3 sont celles qui fournissent en sortie du service plutôt que des produits tangibles. Ces industries sont appelées les ménages et les gouvernements. Leur production est de l’activité humaine de type mécanique et leur fondement est la population.

AGREGATION

Le système économique tout entier peut être représenté par un modèle tri-industriel si l’on décide que les produits de sortie s’appellent le capital, les biens, et les services. Le problème de cette représentation, c’est qu’elle ne montre pas l’influence, par exemple, de l’industrie du textile sur l’industrie des métaux ferreux. Ceci a lieu parce que l’industrie du textile et l’industrie des métaux ferreux peuvent être toutes deux contenues dans une seule classification appelée l’industrie des biens ; et à travers le processus de combinaison et d’agrégation de ces 2 industries dans un même bloc systémique, elles perdent alors leur individualité économique.

LE E-MODELE

Une économie nationale est constituée de flux simultanés de production, distribution, consommation, et investissement. Si tous ces éléments, en y incluant des facteurs de travail et des facteurs humains, sont représentés par des valeurs numériques dans une même unité de mesure, par exemple 1939$, alors, un des flux ci-dessus peut être représenté ensuite par un flux d’un courant dans un circuit électronique et son comportement peut être connu et manipulé avec une précision efficace.
Les 3 composants électroniques idéaux d’énergie passive (le condensateur, la résistance et la self) correspondent respectivement aux 3 composants économiques idéaux d’énergie passive (le capital, les biens et les services).
La capacitance économique représente le stockage du capital sous une forme ou sous une autre.
La conductance économique représente le niveau de conductance des matériels pour la production des biens.
L’inductance économique représente l’inertie des valeurs économiques en circulation. C’est un phénomène de population connu sous le nom de : services.

INDUCTANCE ECONOMIQUE

Un inducteur électrique (un solénoïde) est caractérisé par un phénomène primaire (courant électrique) et un phénomène secondaire (champ magnétique) ; ce dernier représentant la notion d’inertie. En correspondance avec ceci, un inducteur économique est caractérisé par un phénomène primaire (flux de valeurs économiques) et un phénomène secondaire (champ de population) ; ce dernier représentant son inertie. Lorsque le flux d’une valeur économique (par exemple, l’argent) diminue, le champ de population humaine diminue dans le but de conserver le flux de la valeur économique (l’argent) ; dans le cas extrême, on obtient la guerre.
L’inertie du public est le résultat des habitudes d’achat de consommateurs, du niveau de vie attendu, etc. C’est généralement un phénomène d’autopréservation.

FACTEURS INDUCTIFS A CONSERVER

1) La population
2) L’ampleur des activités économiques du gouvernement
3) Les méthodes de financement de ces activités gouvernementales (cf. le principe de Pierre Paul : inflation de l’argent)

TRADUCTION

La charge : Coulomb à dollar
Le flux ou courant : Ampère (Coulomb par seconde) à flux des dollars par année
La force motivante (tension) : Volt à la demande en dollars (en sortie)
La conductance : Siemens (Ampère par Volt) à flux de dollars par année pour un dollar demandé
La capacitance : Farad (Coulomb par Volt) à stock de production par dollar demandé

Relation entre le flux temporel et les oscillations autodestructrices.

    Une industrie idéale peut être représenté électroniquement de plusieurs façons. La manière la plus simple est de représenter une demande par une tension et un approvisionnement par un courant. Lorsque ceci est fait, la relation entre les deux devient ce que nous appelons une admittance qui peut résulter de 3 facteurs économiques :

1) Le flux rétrospectif
2) Le flux actuel
3) Le flux prévisionnel

1) Le flux rétrospectif est connu sous le nom d’habitude ou inertie. En électronique, ce phénomène est caractérisé par une self (analogie économique = industrie de service pur) dans laquelle un flux de courant (analogie économique = flux d’argent) crée un champ magnétique (analogie économique = population humaine active) qui, si le courant (flux d’argent) commence à s’infléchir, diminue pour maintenir le niveau de courant (flux d’argent - énergie ; généralement la guerre).
    D’autres grandes alternatives à la guerre comme self économique, volant d’inertie économique, sont un programme d’assistance sociale sans limite de durée ou bien un énorme (mais très profitable) programme spatial sans limite.

Le flux actuel idéal n’inclut aucun délai. C’est pour ainsi dire une entrée aujourd’hui pour une sortie aujourd’hui, un flux quasi-instantané. Dans un modèle électronique, cette demande spécifique industrielle (une industrie de pure utilisation) est représentée par un conducteur (inverse d’une résistance) qui est alors une simple valve économique (un élément dissipatif).

3) Le flux prévisionnel est le résultat de cette propriété qu’ont les entités vivantes de fabriquer de l’énergie (nourriture) afin d’être stockée pendant une période de basse énergie (par exemple, la raison hivernale). Ce flux consiste en la demande faite à un système économique pendant cette période de basse énergie (saison hivernale).
     Dans une industrie de production, ce flux prend plusieurs formes. L’une d’entre elles est connue sous le nom de stock de production ou inventaire. Dans un modèle électronique, cette demande spécifique industrielle (une industrie à capital pur) est représentée par un condensateur, et le stock ou la ressource sont représentés par une charge électrique stockée. La satisfaction de la demande de l’industrie souffre généralement de retard à cause du plan de charge des priorités de l’inventaire.

    Le problème de la stabilisation d’un système économique est qu’il y a trop de demandes de type 1, trop de cupidité et de demandes de type 2 et trop de population. Tout ceci crée une inductance économique excessive qui ne peut être compensée uniquement que par de la capacitance économique (de vraies ressources, de vraies valeurs ; par exemple, dans les biens ou dans les services).
    Un programme  d’assistance sociale n’est rien d’autre qu’un système de compensation et de crédit illimité qui crée une industrie du capital fictive pour donner aux personnes improductives un toit sur leurs têtes et de la nourriture dans leurs estomacs. Cela peut être utile cependant car les bénéficiaires de cette aide deviennent une propriété d’état en retour des dons qui leur sont faits, une armée potentielle pour l’élite : “ celui qui paie est celui qui donne le ton ”.
    Ceux qui sont accrocs de la drogue économique doivent aller vers l’élite pour obtenir une piqûre. En ceci, la méthode consiste par l’introduction de montants importants de capacitance stabilisante, en empruntant sur le futur crédit du monde. C’est une 4ème loi de mouvement - au début, et qui consiste à exécuter une action, puis à abandonner le système avant que la réaction en retour ne revienne au point de départ - une réaction différée.
    Les moyens de survivre à la réaction consistent à changer le système avant que la réaction ne revienne à son point de départ. Grâce à ces moyens, les politiciens deviennent populaires pendant leur mandat, et le public paie plus tard. En fait, la durée d’un tel politicien est égale au temps de décalage entre action et réaction.
    La même chose est obtenue par un gouvernement lorsqu’il fait fonctionner la planche à billet au-delà des limites du produit national brut; c’est un processus économique appelé inflation. Cette méthode met une grande quantité d’argent dans les mains du public, permet de contrebalancer la cupidité du public, crée une fausse confiance en soi du public et, pendant quelques temps, maintient les fauves en cage.
    Les gouvernements doivent finalement avoir recours à la guerre afin d’équilibrer les comptes parce que la guerre n’est, en dernier ressort, que l’acte de destruction du créditeur. Les politiciens sont des gens à succès payés publiquement qui légitiment le fait de tenir la conscience publique à l’écart des responsabilités et des tueries.
    Si les gens prenaient réellement soin de leur prochain, ils contrôleraient leurs appétits (avidité, procréation, etc.) ; ainsi, ils n’auraient pas à fonctionner dans un système social basé sur le crédit ou l’assistance qui spolie les travailleurs au bénéfice des bons à rien.

    Puisque la majeur partie du grand public ne sait pas se contrôler, il y a donc une seule alternative pour réduire l’inductance économique du système :

Laisser la populace s’entre-tuer dans une guerre, ce qui aurait comme seul résultat une totale destruction de ce qui vit sur Terre.
Prendre le contrôle du monde à travers l’utilisation d’une “ arme silencieuse ”  économique sous la forme d’une “ guerre sans bruit ” et ainsi réduire l’industrie économique du monde jusqu'à un niveau acceptable à travers un processus d’esclavage bienveillant et de génocide.

    La dernière option a été retenue comme étant de manière évidente la meilleure. A ce stade, la nécessité de secret absolu sur les “ armes silencieuses ” apparaît claire comme du cristal au lecteur. Le public, en général, refuse d’améliorer sa mentalité et sa foi dans son prochain. Le public est devenu un troupeau grandissant de barbare et pour ainsi dire une scorie sur la face de la Terre.
    Le public ne se préoccupe pas assez de science économique pour comprendre pourquoi il n’est pas capable d’éviter les guerres en dépit de la morale religieuse. Le refus, pour cause de religion ou pour cause d’autosatisfaction de traiter des problèmes de la Terre, rend la solution au problème de la Terre incompréhensible pour lui. C’est du ressort du petit nombre de ceux qui veulent réellement penser et survivre comme étant les plus aptes à survivre, de résoudre le problème pour eux-mêmes, parce qu’ils font partie du petit nombre de ceux qui cherchent réellement. Autrement, l’exposition à une “ arme silencieuse ” détruirait notre seul espoir de préserver la graine de la véritable humanité future.

L’INDUSTRIE DES MENAGES

    Les industries des finances (banques), les industries des produits manufacturés, contreparties réelles des industries purement théoriques du capital, de biens et des services, peuvent être facilement définies à cause de leur structure générale logique. A cause de ceci, tous leurs processus peuvent être décrits mathématiquement et leurs coefficients techniques peuvent être facilement calculés. Cependant, ce n’est pas le cas pour une industrie de service connue sous le nom d’industrie des ménages.

MODELES POUR LES MENAGES

    Le problème pour un modèle économique théorique est que les préférences pour les consommateurs dans chaque ménage ne sont pas facilement prévisibles, et que les coefficients techniques de chacun des ménages tendent à être non linéaires, très complexes, et varient en fonction des entrées, prix, etc.
    L’information informatique obtenue à partir d’un code universel des produits (U.P.C.), conjointement utilisée avec une carte de crédit (représentant un moyen d’identification individuel d’un ménage), peut changer cet état des choses; mais la méthode du code U.P.C. n’est pas encore disponible à un niveau national ni même à une échelle régionale significative. Pour compenser ce manque de données, une autre approche indirecte d’analyse a été adoptée comme jeu de test économique. Cette méthode, largement utilisée dans l’industrie aéronautique, s’appuie sur une analyse statistique des données.
    Appliquée à l’économie, cette méthode signifie que tous les ménages d’une même région ou d’une même nation sont étudiés comme un groupe ou une classe plutôt qu’individuellement, et que le comportement de la masse, plutôt que le comportement individuel est utilisé pour découvrir les estimateurs utiles des coefficients gouvernant la structure économique d’une industrie hypothétique basée sur un seul ménage...
    Une méthode d’évaluation des coefficients techniques d’une industrie des ménages consiste en l’utilisation de jeux de tests par variation du prix d’un produit alors que l’on maintient fixe le nombre des ventes de tous les produits.

JEUX  DE TEST ECONOMIQUES

    Dans les temps récents, l’application de la méthode O.R. à l’étude d’une économie publique, est apparue comme évidente à toute personne qui comprend le principe des jeux de tests.
    Dans l’utilisation des jeux de test sur le fuselage d’un avion, les impacts du recul d’un canon monté sur ce fuselage provoquent des ondes de choc dans la structure. L’analyse de ces ondes fournit aux ingénieurs aéronautiques des données sur les conditions dans lesquelles chacune des parties de l’avion ou des ailes ou de l’avion en entier commenceront à vibrer ou à résonner comme une corde de guitare ou un diapason jusqu'à la désintégration de l’engin en plein vol.
    Les ingénieurs économistes obtiennent le même résultat par l’étude du comportement de l’économie et de la population des consommateurs en sélectionnant soigneusement un produit de base comme le beefsteack, le café, l’essence, le sucre, puis en provoquant un changement soudain sur le prix ou la disponibilité du produit, donnant ainsi un coup de pied dans le budget de chacun permettant de faire ressortir les habitudes de consommation.
    Ensuite, ils observent les ondes de choc résultant de l’observation des changements dans la publicité, les prix, les ventes et autres produits.
    L’objectif de telles études est d’acquérir le moyen de mettre l’économie publique dans un état dont les mouvements sont prévisibles ; et même de la mettre dans un état contrôlé de mouvement vers l’autodestruction qui convaincrait le public que certaines personnes dénommées experts pourraient reprendre le contrôle du système monétaire et rétablir la sécurité pour tous (plutôt que la liberté et la justice). Lorsque les citoyens soumis sont rendus incapables de contrôler leurs affaires financières, ils deviennent bien entendu totalement esclaves, et sont une source de travail bon marché.
    On peut utiliser comme moyen de faire des jeux de test économiques, non seulement les prix des produits mais encore la disponibilité du travail. Les grèves fournissent un excellent jeu de test pour une économie, spécialement dans les domaines de service comme le transport, les communications et dans les services publics (l’énergie, l’eau, le ramassage des ordures, etc.).
    En utilisant les jeux de tests, on a trouvé qu’il y avait une relation directe entre la disponibilité du flux de la monnaie dans une économie et l’attitude et la réponse psychologique des masses de personnes qui dépendent de cette disponibilité.
    Par exemple, il existe une relation quantitative mesurable entre le prix de l’essence et la probabilité qu’une personne ressentirait un mal de tête, ou bien aurait l’envie d’aller voir un film violent, ou de fumer une cigarette ou bien d’aller dans un bar boire une chope de bière.
    Il est des plus intéressant qu’en observant et en mesurant les schémas économiques par lesquels les gens essaient de fuir devant leurs problèmes et de s’échapper de la réalité et par l’application de la théorie mathématique de l’O.R., il est possible à des programmes informatiques de prévoir la combinaison la plus probable d’événements que l’on pourrait fabriquer et qui apporteraient un contrôle complet et la soumission du public à travers la subversion d’une économie publique (comme en secouant le prunier).

INTRODUCTION A L’UTILISATION D’AMPLIFICATEURS  ECONOMIQUES
    
    Un amplificateur économique est un composant actif de l’ingénierie économique. La caractéristique de base de tout amplificateur qu’il soit mécanique, électrique ou économique, est qu’il reçoit un signal de contrôle en entrée et qu’il délivre de l’énergie à partir d’une source d’énergie indépendante vers un terminal de sortie spécifique sous forme d’une relation calculable avec le signal d’entrée.
    La forme la plus simple d’un amplificateur économique est un appareil appelé publicité.
    Si un spot publicitaire s’adresse à un enfant d’une douzaine d’années alors, en conséquence à la suggestion, cet enfant réagira avec une certaine probabilité à cette suggestion avec la réponse absente d’esprit critique d’un enfant de 12 ans ; et il puisera alors dans son réservoir économique, et ce dernier fournira de l’énergie pour acheter le produit de manière impulsive lorsqu’il passera devant le magasin.
    Un amplificateur économique peut être constitué de plusieurs entrées et de plusieurs sorties. Son schéma de circuit peut être soit un interrupteur rotatif si ses options sont de type exclusives et quantitatives (du genre ouvert/fermé) ; ou bien il peut être constitué par des relations d’entrée/sortie paramétriques spécifiées sous forme d’une représentation de sources d’énergies internes matricielles.
    Quelle que soit la forme que l’amplificateur économique puisse avoir, son objectif est de réguler le flux de l’énergie à partir d’une source vers un goulet de sortie en relation directe avec un signal de contrôle en entrée. C’est pour cette raison qu’on l’appelle un élément de circuit actif.
    Les amplificateurs économiques sont rangés dans des classes appelées stratégies et, par comparaison avec les amplificateurs électroniques, les fonctions spécifiques internes d’un amplificateur économique sont appelées fonctions logistiques au lieu de fonctions électroniques.
    Donc, les amplificateurs économiques n’ont pas pour seul effet de fournir un gain de puissance, mais sont aussi utilisés pour produire des changements dans la circuiterie économique.
    Dans la conception d’un amplificateur économique, nous devons avoir quelques idées sur au moins 5 fonctions qui sont :

    1) Le signal d’entrée disponible
    2) Les objectifs prévus de sortie contrôlée
    3) La stratégie de l’objectif
    4) Les sources de pouvoir économique disponibles
    5) Les options logistiques.
    
    Le processus de définition et d’évaluation de ces facteurs, puis de l’incorporation d’un amplificateur économique dans un système économique s’appelle dans le langage courant la théorie des jeux.
    La conception d’un amplificateur économique débute avec la spécification du niveau de puissance de la sortie, qui varie du niveau individuel au niveau national. La deuxième condition est la précision de la réponse, c’est-à-dire avec quel degré de précision l’action de sortie est une fonction des commandes d’entrée. Un grand gain combiné avec de puissantes réactions aide à fournir la précision requise.
    La plupart des erreurs sont commises sur le signal d’entrée. Les données d’entrée de type individuel tendent à être spécifiques alors que les données d’entrée nationale tendent à être statistiques.
        

Publié dans Social engineering

Commenter cet article

phart 05/01/2006 17:54

Solidarité initiatique !