armes secrètes 2eme partie

Publié le par RISHIFLUX

2 eme partie

LISTE SOMMAIRE DE QUELQUES ENTREES


Questions auxquelles il faut répondre :


1) Quoi 3) Où 7) Pourquoi

2) Quand 4) Comment 6) Qui


Les sources générales d’information :


1) Les écoutes téléphoniques 3) L’analyse des ordures

2) La surveillance 4) Le comportement des enfants à l’école


Niveau standard de vie à travers :


1) La nourriture 3) L’habitation

2) L’habillement 4) Les moyens de transports


Les contacts sociaux :


1) Le téléphone - enregistrement détaillé des appels.

2) La famille - les certificats de mariage, de naissance, etc.

3) Les amis, les associés, etc.

4) L’appartenance à des organismes ou à des associations.

5) L’affiliation politique


LES PISTES A PARTIR DE DOCUMENTS PERSONNELS ECRITS


Les habitudes d’achat personnelles, c’est-à-dire les préférences personnelles de consommation.


1) Les relevés de compte

2) Les achats par carte de crédit

3) Les achats étiquetés par carte de crédit - ce sont les achats effectués avec une carte de crédit des produits portant le code U.P.C.


L’actif :


1) Les relevés de compte 5) Les automobiles, etc.

2) Les comptes d’épargne 6) Les valeurs déposées en banque

3) Les avoir immobiliers 7) Les actions

4) Les affaires


Le passif :


1) Les créditeurs

2) Les ennemis (voir domaine judiciaire)

3) Les emprunts

4) Le crédit à la consommation


Les sources gouvernementales (stratagèmes*)


1) L’assistance 4) Indemnités de chômage

2) La sécurité sociale 5) Les subventions

3) U.S.D.A. surplus de nourriture 6) Les primes


*principe général d’un stratagème : on fait “ manger maintenant et payer plus tard ” le citoyen.


Les sources gouvernementales (grâce à l’intimidation)


1) Service des enquêtes fiscales et douanières

2) O.S.H.A.

3) Censure

  1. etc.


Autres sources gouvernementales :surveillance du courrier aux U.S.A

STYLE D’HABITUDE - PROGRAMMATION


Puissance et faiblesse :


1) Activités (sport, passe-temps, etc.)

2) Voir domaine judiciaire (la peur, l’angoisse, casier judiciaire, etc..)

3) Dossier médical (sensibilité à la drogue et réaction à la peine, la douleur, etc..)

4) Dossier psychiatrique (les peurs, les angoisses, les répugnances, l’adaptabilité, les réactions au stimuli, la violence, la sensibilité à la suggestion ou à l’hypnose, la peine, le plaisir, l’amour et le sexe).


Méthodes de chaperonnage - d’adaptation - du comportement


1) Consommation d’alcool

2) Consommation de drogue

3) Divertissement

4) Facteurs religieux influençant le comportement

5) Autres méthodes pour s’évader de la réalité.


Modes opératoires de paiement - paiement dans les délais :


1) Paiement des factures de téléphone

2) Achat d’énergie (électricité, gaz..)

3) Achat d’eau

4) Remboursement d’emprunts

5) Dépenses pour l’habitation

6) Dépenses pour l’automobile

7) Dépenses par carte de crédit.


Sensibilité politique :


1) Croyance 3) Position 5) Projet et activité

2) Contact 4) Puissance et faiblesse


Entrée de type judiciaire - contrôle du comportement (prétexte pour enquêter, chercher, arrêter ou employer la force afin de modifier le comportement) :


1) Les jugements des tribunaux

2) Rapport de police - N.C.I.C.

3) Contrôle automobile

4) Rapport effectué auprès de la police 5) Information fournie par les assurances

6) Relations avec des individus étant contre l’ordre établi.


INFORMATIONS D’ENTREE DE NIVEAU NATIONAL


Sources commerciales (via I.R.S. etc.)


1) Les prix des produits

2) Les ventes

3) Les investissements dans :

a) Les stocks et les inventaires

b) Les outils de production et les machines

c) Les bâtiments et l’amélioration en général

d) Les actions

Services bancaires et de crédit :


1) Information sur les crédits

2) Information sur les paiements


Sources multiples :


1) Elections et sondages

2) Publications

3) Enregistrement téléphonique

4) Dépenses faites dans l’énergie et les services publics.


LISTE SOMMAIRE DE QUELQUES SORTIES


Sorties - création de situations contrôlées - manipulation de l’économie et par conséquent de la société - contrôle petit à petit des indemnités et des revenus :


Liste des sorties :


1) Fournir des débouchés

2) Supprimer des débouchés

3) Contrôler l’environnement économique

4) Contrôler la disponibilité des matières premières

5) Contrôler le capital

6) Contrôler les taux bancaires

7) Contrôler l’inflation de la monnaie

8) Contrôler la possession de la propriété

9) Contrôler la capacité industrielle

10) Contrôler le secteur industriel

11) Contrôler la disponibilité des biens (les produits)

12) Contrôler le prix des produits

13) Contrôler les services, les forces de travail, etc..

14) Contrôler les acquittements auprès des fonctionnaires, du gouvernement.

15) Contrôler les fonctions judiciaires

16) Contrôler les fichiers personnels, l’individu ne pouvant pas modifier les informations

17) Contrôler la publicité

18) Contrôler les médias

19) Contrôler les installations matérielles permettant de diffuser les programmes télévisés

20) Détourner l’attention des problèmes réels

21) Faire appel aux émotions

22) Encourager le désordre, le chaos et la folie

23) Contrôler la conception de formes d’impôts plus approfondis

24) Contrôler la surveillance

25) Contrôler les stockages de l’information

26) Développer l’analyse psychologique et les profils individuels

27) Contrôler les facteurs sociologiques

28) Contrôler les choix du système de santé

29) Abuser de la faiblesse des gens

30) Paralyser la force des gens

31) Eliminer la richesse et la solidité des gens.



TABLE DES STRATEGIES


Faites ceci : pour obtenir cela :


- Maintenir le public dans l’ignorance - Moins d’organisation publique


- Maintenir l’accès aux points de contrôle des - Les réponses requises aux sorties

réactions (prix, ventes)


- Créer des préoccupations - Des défenses affaiblies


- Attaquer l’unité familiale - Contrôler l’éducation des jeunes


- Donner moins d’argent mais plus de crédit et - Plus de données d’information et plus d’indemnités d’auto-complaisance


- Attaquer l’intimité de l’église - La destruction de la confiance dans ce

genre de gouvernement


- Encourager le conformisme social - Simplification des programmes

informatiques


- Minimiser les protestations contre les impôts - Maximum de données économiques et

minimum de problèmes à traiter


- Affermir le consensus - Des coefficients simples (dans les

programmes informatiques)


- Renforcer le contrôle des variables - Des données d’entrée informatiques

simples fournissant une plus grande

prévisibilité


- Etablir les conditions aux limites - Un problème simple et détermination des

solutions d’équations aux différences ou

d’équations différentielles


- Effectuer un timing correct - Moins de modifications et de flou dans

les données


- Maximiser le contrôle - Un minimum de résistance au contrôle


- Effondrement de la monnaie - Détruire la confiance que les américains

ont les uns envers les autres.


DIVERSION, LA STRATEGIE PRIMAIRE


L’expérience a prouvé que la méthode la plus simple pour sécuriser une arme silencieuse et obtenir le contrôle du public, c’est de maintenir le public dans l’indiscipline et dans l’ignorance des principes fondamentaux des systèmes d’une part, alors que d’autre part on les maintient dans la confusion et la désorganisation et on les distrait avec des sujets n’ayant aucune réelle importance.


Ceci est obtenu :


  1. En détournant les pensées ; en sabotant ses activités mentales ; en fournissant un programme d’éducation public de basse qualité dans les domaines des mathématiques ; de la logique, de la conception des systèmes et de l’économie ; enfin, en décourageant la créativité technique.

  2. En faisant appel à ses émotions, en intensifiant son autoconfiance et ses faiblesses à travers des activités émotionnelles et physiques comme suivent :

  3. En provoquant des affrontements et des attaques émotionnelles incapables à travers des viols mentaux et émotionnels ; tout ceci pour l’utilisation d’un barrage constant de sexe, de violence et de guerre dans les médias (spécialement à la télévision et dans les journaux).

  4. En lui fournissant ce qu’il désire en excès - “ nourriture avariée pour la pensée ” - et en le privant de ce dont il a réellement besoin.

  5. En réécrivant l’histoire et la loi, et en soumettant le public à des constructions anormales et ainsi en devenant capable de réorienter sa pensée vers des priorités extérieures entièrement préfabriquées au lieu de ses besoins personnels.


Ceci empêche le public de découvrir ou même d’accorder de l’intérêt à une technologie sociale automatique fondée sur les armes silencieuses. La règle générale est qu’il y a du profit dans la confusion ; plus il y a de confusion, plus il y a de profit. Donc, la meilleure approche est de créer des problèmes, puis de proposer les solutions à ces derniers.


RESUME POUR LA DIVERSION


Les médias : écarter l’attention du public adulte des véritables problèmes sociaux mais captiver son attention par des sujets sans réelle importance.

L’école : maintenir le jeune public ignorant des vraies mathématiques, de la vraie économie, des vraies lois et de la véritable histoire.

L’amusement : maintenir l’amusement du public en dessous d’un niveau primaire.

Le travail : maintenir le public occupé, occupé, occupé, sans avoir le temps de penser du tout ; relégué au rang d’animal de ferme.


LE CONSENTEMENT, LA VICTOIRE INITIALE


Un système d’arme silencieuse fonctionne grâce à des données obtenues à partir d’un public docile soumis à une pression légale (mais pas toujours légitime). Les programmes des systèmes d’armes silencieuses obtiennent beaucoup d’informations à partir des fichiers d’impôts sur le revenu (cf. “ studies in the structure of the american economy ”, comme liste de source d’information sur l’impôt).

Cette information consiste en la remise forcée des données bien structurées contenues dans les feuilles d’impôt locales et fédérales, collectées, assemblées et dispensées grâce au travail d’esclave fourni par les employés et les contribuables.

Qui plus est, le nombre de feuilles d’impôts déclarées au service des revenus est un indicateur utile du consentement du public et donc un facteur dans les prises de décision stratégiques. D’autres sources de données sont disponibles dans la “ liste sommaire de quelques entrées ”.

Coefficients de consentement - coefficients numériques de retour indiquant le niveau de victoire. Les bases psychologiques : lorsque le gouvernement est capable de collecter des impôts, de s’emparer de la propriété privée sans juste compensation, alors ceci est une indication que le public est mûr pour une reddition, qu’il est consentant à sa mise en esclavage et qu’il accepte l’usurpation légale. Un indicateur quantitatif efficace et facile du temps de la récolte se trouve dans le nombre de citoyens qui paient l’impôt sur le revenu malgré un manque évident de service honnête et de réciprocité de la part du gouvernement.


SOURCES D’AMPLIFICATION DE L’ENERGIE


L’étape suivante dans la conception d’un amplificateur économique est la découverte des sources d’énergie. Les sources d’énergie qui sont à la base de tout système économique rudimentaire consistent, bien entendu, en la fourniture de matières premières et en l’acceptation du travail par le peuple, qui donc se trouve à un rang, à une position, à un niveau ou dans une classe déterminée dans la structure sociale (c’est-à-dire fournir du travail à différents niveaux dans la hiérarchie sociale).

Chaque classe, en garantissant son propre niveau de revenu, contrôle la classe immédiatement en dessous. Il s’en suit que ceci préserve la structure de classe. Ceci fournit de la stabilité et de la sécurité , et fournit des membres au gouvernement à partir du sommet de cette hiérarchie.

Au fur et à mesure que le temps passe, que la communication et l’éducation s’améliorent, les éléments des classes inférieures de cette hiérarchie sociale du travail deviennent plus averti et plus envieux des bonnes choses, dont les membres des classes sociales plus élevées disposent; ils arrivent aussi à obtenir la connaissance des systèmes d’énergie et la capacité à renforcer leur ascension à travers la hiérarchie des classes.

Ceci menace dangereusement la souveraineté des élites.

Si l’ascension des classes inférieures peut être différée assez longtemps, les élites peuvent obtenir la domination énergétique et le travail par consentement ne restera plus une des sources essentielles d’énergie économique.

Jusqu'à l’établissement définitif d’une telle domination énergétique, on doit tenir compte de l’acceptation des gens à travailler et de leur acceptation à laisser d’autres s’occuper de leurs affaires, si il n’en est pas assez tenu compte. Les gens interféreront dans le transfert final de la prise de contrôle des sources énergétiques par les élites.

Il est essentiel de reconnaître cette donnée actuellement, l’acceptation du public est encore une des clés essentielles à la libération de l’énergie dans le processus d’amplification économique.

Donc l’acceptation doit être maintenant considérée comme un mécanisme de libération de l’énergie.


LOGISTIQUE


L’application réussie d’une stratégie générale requiert une étude attentive des entrées, des sorties, de la stratégie de liaison des entrées et des sorties et de la disponibilité des sources énergétiques susceptibles d’alimenter la stratégie générale. Cette étude est dénommée logistique.

Un problème logistique est étudié tout d’abord au niveau élémentaire, puis les niveaux de plus grande complexité sont étudiés comme étant une synthèse de facteurs élémentaires.

Cette attitude signifie qu’un système donné est analysé, c’est-à-dire décomposé en ses sous-systèmes, qui sont à leur tour réanalysés par décomposition jusqu'à ce que par ce processus l’on arrive à “ l’atome logistique ” : l’individu.

C’est au moment de la naissance de l’individu que commence, à proprement parler, le processus de synthétisation.


LA MATRICE ARTIFICIELLE


Dès l’instant qu’un individu quitte la matrice de sa mère, il dirige chacun de ses efforts vers la construction et la conservation de dispositifs ou de coquilles de toutes sortes afin de s’y replier comme dans une matrice artificielle.

L’objectif de ces matrices artificielles est de fournir un environnement stable pour toutes les activités qui sont stables ou instables ; de fournir un abri au processus évolutionnaire de maturation et de croissance (c’est-à-dire la survie) ; de fournir l’assurance de la liberté et de fournir une certaine protection défensive contre des activités blessantes.

Cette attitude vaut également pour le public en général et pour les élites. Cependant, il y a une différence catégorique dans la méthode que chacune de ces deux classes utilise pour solutionner les problèmes ;


LA STRUCTURE POLITIQUE D’UNE NATION


La dépendance.


La raison initiale pour laquelle des citoyens d’une région construisent une structure politique provient du désir subconscient de perpétuer leur propre relation de dépendance infantile. Pour dire plus simplement, ils veulent un dieu humain afin d’éliminer tout risque dans leurs vies, pour leur donner de petites tapes amicales sur la tête, pour embrasser leurs meurtrissures, pour mettre un poulet sur leurs tables à chaque repas, pour vêtir leurs corps, pour les border dans leur lit la nuit et pour leur dire que tout va très bien lorsqu’ils se réveillent le matin.

La demande du public est époustouflante, aussi, le dieu humain qu’est le politicien rajoute à l’énormité une autre énormité en promettant la lune et en ne procurant rien. Ainsi, quel est le plus grand menteur ? le public ? ou “ dieu le père ” ?

Le comportement du public est soumis, dès la naissance à la peur, la paresse, et la recherche de l’intérêt personnel.

Un tel comportement permet de fonder l’état providence comme une arme stratégique utile contre ce public sordide.


ACTION, OFFENSE


La plupart des gens veulent être capables de maîtriser et/ou de tuer les autres êtres humains qui troublent leur vie de tous les jours, mais ils ne veulent pas supporter les conséquences morales et religieuses que de tels actes perpétrés au grand jour ne manqueraient pas d’induire. Par conséquent, ils se déchargent du sale boulot sur les autres (y compris sur leurs propres enfants) de telle sorte qu’ils n’aient pas de sang sur les mains. Ils ne tarissent pas d’éloge sur la nécessité de traiter les animaux humainement, puis, ils vont s’asseoir devant un délicieux hamburger obtenu à partir d’un abattoir bien blanc situé en bas de la rue hors de leur vue. Mais encore plus hypocrite, ils paient des cotisations pour financer une association professionnelle de gens en vue, appelés collectivement politiciens, et ils se plaignent ensuite de la corruption du gouvernement.



RESPONSABILITE


De nouveau, la plupart des gens veulent être libre de faire quelque chose (d’explorer, etc.), mais ils ont peur de ne pas réussir.

La peur de l’échec se manifeste dans l’irresponsabilité, et plus spécialement, en déléguant à d’autres le genre de responsabilités personnelles dans lesquelles le succès est incertain, ou qui comporte des engagements potentiels ou évidents (la loi), que la personne n’est pas prête à accepter. Les gens veulent de l’autorité (la racine du mot est auteur), mais ils n’en acceptent ni les responsabilités, ni les engagements. C’est pourquoi, ils louent des politiciens pour faire face à la réalité à leurs places.


RESUME


Les gens louent les politiciens afin de pouvoir faire :


  1. Obtenir de la sécurité sans avoir à la gérer.

  2. Obtenir des actes sans avoir à les préparer.

  3. Occasionner aux autres des vols, des blessures, et la mort sans avoir à se préoccuper de leur vie, ni de leur mort.

  4. Eviter toute responsabilité quant à leurs propres intentions.

  5. Obtenir les bienfaits de la réalité et de la science sans avoir à se soumettre à une quelconque discipline, de faire face à l’une ou d’apprendre l’autre. Ils donnent aux politiciens le pouvoir de créer et de gérer une machine de guerre afin de :

  6. Maintenir la survie de la nation-matrice.

  7. Empêcher tout empiétement quelconque sur la nation-matrice.

  8. Détruire les ennemis qui menacent la nation-matrice.

  9. Détruire ceux des citoyens de leur propre pays qui ne se conforment pas à la notion d’amour pour la stabilité de la nation-matrice.


Les politiciens mettent en place plusieurs métiers de type quasi-militaires, les plus bas étant la police, qui représente les soldats, les avoués, et les C.P.A représentant les espions et les saboteurs (assermentés), enfin les juges représentent ceux qui donnent les ordres et font activer la production des ateliers de construction militaire dans la limite des demandes du marché. Les généraux sont des industriels. Le niveau présidentiel du haut commandement est représenté par tous les banquiers internationaux. Les gens savent qu’ils ont créé cette farce et qu’ils la financent avec leurs propres impôts (consentement), mais ils préfèrent l’accepter car ils ne veulent pas passer pour des hypocrites.

Ainsi, une nation est divisée en deux parties très distinctes : une sous-nation docile et un sous-nation politique. La sous-nation politique reste reliée à la sous-nation docile et se nourrit de la substance de cette dernière jusqu'à ce qu’elle soit devenue assez forte pour se détacher d’elle-même et dévorer son géniteur.


L’ANALYSE DES SYSTEMES


Dans le but d’obtenir des décisions économiques informatiques ayant un sens au sujet des guerres, qui sont les volants économiques premiers, il est nécessaire d’attribuer des valeurs logistiques concrètes à chacun des éléments d’une structure guerrière (comme le personnel et le matériel).

Ce processus commence avec une description claire et candide des sous-systèmes d’une telle structure.


LA CONSCRIPTION (COMME SERVICE MILITAIRE)


Peu d’efforts dans la modification du comportement humain sont aussi remarquables et aussi efficaces que ceux fournis par l’institution sociale et militaire connue sous le nom de conscription. Un des buts initiaux de la conscription ou de toute institution semblable est d’instiller par l’intimidation dans l’esprit des jeunes hommes d’une société, la conviction indiscutable que le gouvernement est omnipotent ; On apprend très tôt au jeune qu’une prière met plus de temps à restaurer ce qu’une balle aura détruit en un instant. Ainsi, un homme éduqué pendant 18 ans de sa vie dans un environnement religieux peut, grâce à cet instrument gouvernemental qu’est la conscription, être brisé, vidé de tout imaginaire, d’illusion et de tout fantasme en quelques mois. Une fois qu’on a instillé cette conviction, toutes les autres convictions s’instilleront plus facilement.

Encore plus intéressante est la mise en place du processus induit sur les parents d’un jeune homme, sensés aimer leur enfant, qui consiste à l’envoyer à la guerre et donc à la mort. Bien que le champ d’activité de ce travail ne nous permette pas de nous étendre en détail sur ce sujet, néanmoins un survol rapide est possible et peut servir à montrer quels sont les facteurs qui doivent être inclus sous une quelconque forme numérique dans une analyse informatique des systèmes sociaux et des systèmes guerriers.

Nous allons commencer avec une tentative de définition de la conscription. La conscription (les services sélectifs, etc.) est une institution d’esclavage et de sacrifice collectif de type obligatoire, inventée par les personnes âgées et les gens d’âge moyen dans le but de forcer les jeunes à accomplir le sale travail collectif. Dans un deuxième temps, il sert à rendre le jeune aussi coupable que ses aînés, permettant ainsi une moindre critique des aînés par la jeunesse (stabilisateurs de génération). Il est commercialisé et vendu au public sous l’étiquette “ service patriotique ” ou “ service national ”.

Une fois que l’on a posé une définition économique franche, cette définition est utilisée pour souligner les limites d’une structure appelée système de valeurs humaines qui est à son tour traduite en terme de théorie des jeux. La valeur d’un tel travail soumis est donnée par une table des valeurs humaines ; table divisée sous forme de catégories telles que l’intellect, l’expérience, les demandes d’emploi après le service, etc.

Un certain nombre de ces catégories sont typiques et peuvent être évaluées provisoirement en terme de valeur numérique de certains emplois pour lesquels il existe un coût commun. Certains emplois sont plus difficiles à évaluer parce qu’ils sont uniques, eu égard à la demande d’une modification, en voici un exemple : la valeur de l’instruction donnée par une mère à sa fille entraînant cette fille à induire un certain comportement dans les exigences de son futur mari dans les 10 ou 15 années suivantes ; comme la suppression de la résistance du mari de cette fille aux différentes formes de corruption gouvernementale permettant alors, par exemple, à un cartel bancaire d’acheter en 20 ans tout l’état de New-York.

Un tel problème repose plus fortement sur les observations et les données obtenues par l’espionnage en temps de guerre et sur les différentes tests effectués sur tous les types psychologiques d’individus. Mais les modèles mathématiques bruts (algorithmiques, etc) peuvent être combinés de telle sorte que même si ils ne peuvent pas prédire exactement des événements, ils puissent au moins prévoir ces événements avec un maximum de certitude. Ce qui n’existe pas au niveau de la coopération naturelle est alors modélisé sous forme d’une série de contraintes calculées. Les êtres humains sont modélisés sous forme de machines ou de “ leviers ” qui peuvent être actionnés de telle façon qu’il existe un minimum de différence entre l’automatisation d’une fabrique de chaussure et l’automatisation d’une société humaine.

Les valeurs obtenues sont variables (il est nécessaire d’utiliser une table actualisée des valeurs humaines pour effectuer une analyse informatique). Ces valeurs sont fournies sous forme de mesure réelle plutôt qu’en dollar U.S., ce dernier étant plutôt instable et en inflation au-delà de la production nationale de biens et de services, ce qui donne à l’économie une énergie cinétique factice (inductance due au papier).

La valeur de l’argent métal est stable. En effet, il est possible de nos jours de consommer la même quantité de biens et de services avec un programme d’argent que celle que l’on consommait en 1920. La valeur humaine mesurée en quantité d’argent métal change très peu, car change en proportion avec les changements des techniques de production.


APPLICATIONS


Facteur I


Comme dans toute approche d’un système social, la stabilité est obtenue par la compréhension et la prise en compte de la nature humaine (permettant de définir les modèles d’action et de réaction). L’impossibilité de cette prise en compte peut être, et est généralement désastreuse.

Comme dans tous les autres schémas sociaux humains, une forme ou une autre d’intimidation (ou d’incitation) est essentielle pour la réussite d’un service de conscription. Les principes physiques d’action et de réaction doivent être appliqués à la fois aux sous-systèmes internes et externes.

Afin de sécuriser le service de conscription, on doit occuper l’attention et mettre sous contrôle le jeune préalablement conditionné et programmé, et à la fois l’unité familiale et le groupe de ceux qui sont dans la même situation.


Facteur II : Le Père


Dans un ménage, l’homme doit être comme un animal bien propre et bien brossé afin d’assurer que le jeune grandira en acquérant un entraînement et des attitudes sociales justes. Les médias, la publicité, etc.. ont pour vocation de s’assurer que le futur père sera bien soumis à son épouse d’ici à ce qu’il soit marié. On lui apprend que soit il se conforme au moule social qui lui a été préparé, soit sa vie sexuelle sera entravée et la tendre compagnie sera réduite à zéro. On lui apprend à voir que les femmes demandent plus de sécurité que de raison, et qu’elles demandent à ce que le comportement de l’homme soit honorable et édicté par des principes.

D’ici à ce que son fils parte à la guerre, le père (les jambes en coton) fourra lui-même un fusil dans les mains de son enfant avant que lui-même ne soit critiqué par ses semblables ou qu’il ne se sente être lui-même hypocrite en étant en contradiction avec son opinion personnelle ou l’estime qu’il a de lui-même. Ainsi, le jeune ira à la guerre sans résistance, ce qui est le véritable but.


Facteur III :La Mère


L’élément féminin dans la société humaine est soumis en premier à l’émotion, et en second à la logique. Dans la bataille que se livrent la logique et l’imagination, c’est toujours l’imagination qui gagne et la fantaisie qui prévaut; l’instinct maternel domine de manière à ce que l’enfant vienne en premier et le soucis de l’avenir en second. Une femme est trop omnibulée par son bébé nouveau né pour voir qu’il deviendra de la chaire à canon ou de la main d’œuvre esclave à bon marché. Une femme doit cependant être conditionnée à accepter la transition vers la “ réalité ” lorsqu’elle advient, tôt ou tard.

Dès que cette transition devient plus difficile à gérer, la cellule familiale doit être soigneusement désintégrée et l’on doit généraliser et imposer légalement la mise en place de l’éducation publique contrôlée par l’état, ainsi que les centres d’assistance publique sous la responsabilité de l’état ; tout ceci afin de préparer le jeune enfant à se détacher de son père et de sa mère à un âge de plus en plus précoce. La prise de drogue comportementale peut accélérer cette transition pour l’enfant. ATTENTION : la colère impulsive d’une femme peut surmonter sa peur. Le pouvoir d’une femme furieuse ne doit jamais être sous-estimé ainsi que le pouvoir qu’elle a sur son mari totalement soumis ne doit jamais être sous-estimé non plus. Les femmes ont obtenu le droit de vote en 1920.


Facteur IV : Le Jeune


La pression émotionnelle due à l’instinct de préservation pendant le temps de guerre et l’intérêt personnel manifesté par ceux des gens du peuple qui ont la possibilité d’éviter le champ de bataille, sont les deux ingrédients finalement nécessaire pour envoyer notre jeune à la guerre. Il est soumis, par cette foule, à un chantage silencieux sous la forme des menaces suivantes : “ pas de sacrifice, pas d’amis ; pas de gloire, pas de petites amies ”.


Facteur V : La Sœur


Et qu’en est-il au sujet de la sœur de notre jeune homme ? Son père doit lui fournir toutes les bonnes choses que la vie peut procurer et lui apprendre à attendre les mêmes choses de son futur mari sans se préoccuper du coût.


Facteur VI : Le Bétail


Ceux qui n’utilisent pas leur cerveau ne valent pas mieux que ceux qui n’ont pas de cerveau, et ainsi, ce groupe stupide de méduse, père, mère, fils, fille devient bête de somme très utile ou entraîneur de bête de somme.



Publié dans Social engineering

Commenter cet article